Arnaques financières : comment éviter le « phishing »

Attention aux mails et SMS que l’on reçoit. Certains peuvent cacher une escroquerie.


Très fréquemment, des escrocs tentent de récupérer vos données personnelles, en vous adressant un faux courriel ou un SMS annonçant que vous allez recevoir un remboursement des impôts, de la CAF, de votre banque… Attention ! C’est une technique de phishing (hameçonnage) pour pirater votre compte bancaire.

Le phishing consiste à envoyer un message frauduleux au consommateur, en tant qu’administration, banque ou autre établissement, pour récupérer des données personnelles : numéro de compte bancaire, numéro de carte, code confidentiel… Lorsque le particulier fournit ces données au fraudeur, les informations dérobées sont utilisées pour effectuer des paiements frauduleux.

phishing-orange
phishing-impot
phishing-CA
previous arrow
next arrow
 

Signalez les mails et SMS

Sachez avant tout que l’Assurance Maladie, tout comme la direction générale des Finances publiques (Dgfip) ou la Caisse d’allocations familiales, ne demandent jamais des informations personnelles par mail.

Pour contourner cette arnaque, ne cliquez pas sur le lien proposé. En cas de doute, rendez-vous sur le site de l’administration, de la banque ou de tout autre organisme qui serait l’auteur de la demande d’informations en saisissant vous-même l’adresse du site.

Signalez le mail frauduleux sur le site phishing-initiative.fr de l’association Phishing Initiative. Ce signalement permet de bloquer l’accès aux sites malhonnêtes dans les navigateurs participants à l’initiative.

Par ailleurs, dès la réception d’un SMS indésirable sur votre mobile, vous pouvez le signaler en quelques secondes en le transférant par SMS au numéro 33700.

Que faire si j’ai déjà fournit des informations ?

Vous devez contacter le ou les organisme(s) avec le(s)quel(s) vous pensiez être en contact et leur expliquer le problème.

Vous devez aussi porter plainte au près de la gendarmerie.

Si vous avez fournit des informations bancaires, en avisez votre banque pour mettre en place les mesures nécessaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.