Étude : les usages numériques des moins de 13 ans en 2022

Étude : les usages numériques des moins de 13 ans en 2022

Born Social est une étude qui met en lumière les réseaux sociaux favoris des 11-12 ans, leur taux d’équipement ou encore leur rapport à la publicité sur le web

born-social-2022-classement-reseaux-sociaux
Snapchat s’impose dans les usages des moins de 13 ans. © Agence heaven

L’agence heaven a dévoilé la 7e édition de son étude Born Social, qui s’attache notamment à montrer les habitudes et usages des moins de 13 ans sur les réseaux sociaux. Les objectifs de cette enquête, menée en partenariat avec l’association Génération Numérique, est de décrypter les comportements de ces très jeunes utilisateurs, de dresser le portrait d’une génération née avec les médias sociaux et de comprendre leur relation aux marques. Cette étude s’appuie notamment sur les réponses reçues, via un questionnaire en ligne, par le panel IDM Families (200 enfants).

Une présence accrue des moins de 13 ans sur les réseaux sociaux

L’utilisation de Snapchat en forte progression, les applications de messagerie plutôt que les SMS

Selon l’étude, Snapchat continue de s’imposer dans les usages des moins de 13 ans, suivi de TikTok. Snapchat enregistre la plus forte progression auprès des plus jeunes avec +12 points et 54,5 % des enfants interrogés qui affirment l’utiliser régulièrement. Le réseau social chinois TikTok enregistre une progression de 5 points, utilisé par 44,2 % des répondants. De son côté, Instagram arrive en 3e place du podium et n’a pas progressé contrairement à ses concurrents (voir image de une).

Concernant les principales plateformes utilisées par les moins de 13 ans, YouTube s’affiche toujours en tête du classement, même si la plateforme vidéo ne connaît pas de progression. Autre fait notable : la forte hausse de WhatsApp dans les usages des moins de 13 ans (+ 8 points).

born-social-2022-classement-plateformes
Les plateformes les plus utilisées par les moins de 13 ans en 2022. © Agence heaven

D’ailleurs, une majorité des moins de 13 ans préfère les applications de messagerie. Ainsi, 49 % des enfants interrogés affirment les utiliser (+7 points par rapport à l’an dernier), au détriment des messages par SMS, en chute de 9 points dans les usages. Les jeux vidéo sociaux (Fortnite, Animal Crossing, etc.) arrivent en 3e place du classement.

born-social-2022-usage-apps-messagerie
Les applications de messagerie de plus en plus utilisée par les moins de 13 ans. © Agence heaven

Un usage des plateformes en progression chez les enfants de 12 ans

Malgré l’interdiction des réseaux sociaux aux moins de 13 ans, les 11 et 12 ans sont 87 % à utiliser régulièrement au moins une application sociale. L’étude indique que ce taux monte à 93 % spécifiquement chez les enfants de 12 ans, contre 80 % pour les jeunes de 11 ans. L’enquête Born Social 2022 montre que 2,9 plateformes sont régulièrement utilisées, en moyenne, par les enfants de 11 et 12 ans. Un chiffre qui a augmenté de 0,5 point en 2 ans.

born-social-2022-nombre-moyen-applications
La moyenne du nombre de plateformes utilisées par les enfants de moins de 13 ans augmente en 2022. © Agence heaven

Pour contrebalancer cette utilisation accrue des médias sociaux, l’étude montre que 80 % des enfants interrogés possèdent des comptes privés sur les applications qu’ils utilisent. Sur l’application dont ils font le plus usage, les volumes de contacts restent très restreints au cercle des amis proches. Ainsi, 74 % signalent posséder moins de 50 abonnés. Concernant le nombre de publications, 47 % des enfants interrogés affirment ne pas avoir posté au cours des 7 derniers jours, contre 39 % qui disent avoir effectué entre 1 et 5 posts.

born-social-2022-nombre-publications
Les habitudes de publication des moins de 13 ans en 2022. © Agence heaven

Les moins de 13 ans sont de plus en plus conscients du temps passé sur leur smartphone

Les moins de 13 ans connaissent les applications de suivi du temps

Autres faits saillants de l’étude Born Social 2022 : une préoccupation et une conscience plus aigüe des moins de 13 ans vis-à-vis du temps passé sur leur smartphone. Ainsi, 45 % des enfants interrogés ont connaissance des apps de suivi de temps passé. Cela représente une hausse de 20 points par rapport à 2020. Par ailleurs, 4 enfants sur 10, équipés d’un smartphone, considèrent par eux-mêmes passer trop de temps sur leur téléphone. Au total, 32 % des interrogés affirment cependant souhaiter pouvoir passer plus de temps sur leur smartphone.

born-social-2022
Le nombre d’enfants ayant conscience d’être trop souvent sur leurs téléphones augmente en 2022. © Agence heaven

D’après l’application de suivi de temps passé utilisée par les moins de 13 ans interrogés, ils passeraient en moyenne 2h03 sur leur téléphone. L’étude souligne cependant que si cette moyenne peut sembler raisonnable, ce temps est très variable en fonction des jours d’école ou non.

Un pic d’équipement à 11 ans

Selon l’étude, 89 % des enfants âgés de 12 ans affirment disposer de leur propre smartphone. Ce taux passe de 83 % à 89 % entre 11 et 12 ans. Les témoignages des enfants interrogés montrent qu’un pic d’équipement a lieu à 11 ans. Un peu moins de 10 % des moins de 13 ans interrogés affirment être équipés avant leur 9 ans.

born-social-2022-equipement-age
Les enfants largement équipés d’un smartphone à 11 ans. © Agence heaven

La possession d’un smartphone chez les enfants joue un rôle de réassurance technologique pour les parents. Ainsi, 52 % des moins de 13 ans indiquent que leurs parents les géolocalisent avec leur téléphone, contre 34 % en 2020.

Les enfants de plus en plus interpellés par la publicité ciblée sur les médias sociaux

Interrogés sur la pression publicitaire excessive, 48 % des moins de 13 ans pensent qu’il y a trop de publicités sur les réseaux sociaux. Cette perception progresse de 14 points en 2 ans. Les contenus sponsorisés sont également bien identifiés par les enfants interrogés, dont 73 % affirment voir de la publicité ou des placements de produits chez les créateurs qu’ils suivent. Là encore, un certain nombre des moins de 13 ans indiquent qu’il y a trop de contenus sponsorisés (26 %).

Les enfants sont une large majorité à ne pas suivre les marques sur les réseaux sociaux (70 %), ils sont plus prompts à suivre des créateurs et des influenceurs sur les plateformes. Parmi les personnalités favorites des moins de 13 ans, on trouve des noms tels que Michou, Squeezie ou encore Inoxtag.

born-social-2022-createurs-influenceurs-favoris
Les créateurs et influenceurs favoris des moins de 13 ans. © Agence heaven

source: BDM born social 2022

À propos de l’auteur

A.I.R. Assistance Informatique Réthaise administrator

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.