Sauvegarder mon PC

Généralités sur les sauvegardes

Il faut tout d’abord distinguer 2 types de sauvegardes : la sauvegarde du système d’exploitation, Windows, et la sauvegarde de vos données (photos, fichiers, musique…)

Pour sauvegarder vos données, plusieurs supports sont possibles : sur un disque dur externe, sur une clé USB, dans le cloud (sur le web) … Nous allons voir ici comment sauvegarder Windows et quels sont les avantages et inconvénients de chaque support de stockage pour sauvegarder vos données.

Pour finir nous verrons la règle du 3-2-1 pour les sauvegardes

A. Supports de sauvegarde : comparatif

Il existe une multitude de supports permettant de stocker nos fichiers : disque dur interne dédié, disque dur externe, clé USB, carte SD, le cloud (serveurs web)… Passons en revue les avantages et les inconvénients des principaux moyens de stockage (dans le but d’effectuer une sauvegarde de ses données).

Le disque dur interne
Avantages :
accès, encombrement réduit, grande capacité de stockage, rapidité des transferts
Inconvénients : fragile, nécessite un emplacement disponible

Le disque dur externe
Avantages :
mobilité, grande capacité de stockage, gain de place pour le 2.5 pouces
Inconvénients : fragile, prend de la place pour le 3.5 pouces

Le disque SSD 
Avantages : gain de place, fiabilité, rapidité des transferts
Inconvénients : capacité, coût

La clé USB 
Avantages : gain de place, mobilité, fiabilité, rapidité des transferts, coût
Inconvénients : capacité, s’égare facilement

Le cloud 
Avantages : gain de place, fiabilité, fichiers accessibles depuis une simple connexion internet, partage de dossiers, mais surtout la sauvegarde automatique (synchronisation) et la récupération des fichiers sur l’ensemble de vos appareils (PC, tablette et smartphone)
Inconvénients : lenteur des transferts, capacité limitée pour les offres gratuites, confidentialité et souveraineté des données, connexion internet requise.

Il existe de nombreuses offres : OneDrive de Microsoft, GoogleDrive, Mega, Dropbox, pCloud… Nous ne nous hasarderons pas à en proposer un plus que l’autre car les choix vont dépendre de vos besoins et de votre budget.


Dans Windows 11, vous pouvez gérer vos paramètres de sauvegarde automatique sur OneDrive (si vous avez un compte) dans le menu  Comptes  / Sauvegarde Windows  des paramètres de Windows :

B. Sauvegarder manuellement mes données

Pour sauvegarder vos données sur un disque dur externe ou une clé usb, procédez à des opérations de Copier-Coller ( le cours ). Vous pouvez également utiliser le menu contextuel, en effectuant un clic droit sur l’élément à sauvegarder, sélectionnez  Plus d’options  dans le menu contextuel qui s’affiche puis Envoyer-vers  -> ma clé USB (ou tout autre nom).

 Sauvegardez les dossiers suivants : Documents, Bureau, Images, Musique, Vidéos et éventuellement le dossier Téléchargements si vous n’êtes pas du genre à faire du tri sur votre PC.

En effet, ce dossier contient les pièces-jointes d’emails sauvegardées ou encore les fichiers PDF téléchargés sur vos espaces personnels en ligne. Ce sont donc beaucoup de documents administratifs importants que vous sauvegarderez en copiant le dossier Téléchargements.


Effectuez un clic droit sur l’élément à sauvegarder, sélectionnez  Plus d’options  dans le menu contextuel qui s’affiche puis  Envoyer-vers  -> Sauvegarde. (ou un autre nom correspondant à votre lecteur)

La fonction envoyer vers de Windows 11
La fonction envoyer vers de Windows 11

Ne négligez pas les sauvegardes de vos fichiers importants sur votre PC : dossier Documents, dossier Images, dossier Téléchargements ou encore le Bureau si vous avez tendance à mettre vos fichiers dessus.
Privilégiez les clés USB ou les disques externes SSD, plus fiables que les disques durs externes mécaniques.
Autre solution infaillible, le cloud, qui a l’avantage de sauvegarder automatiquement vos fichiers grâce à la synchronisation de vos fichiers.

Le stockage de mes fichiers personnels sur une partition dédiée

Nous vous conseillons de stocker vos fichiers sensibles et autres données personnelles sur une partition séparée (c’est à dire une partition différente de la partition utilisée par Windows). En effet, si vous stockez vos documents dans le dossier  Mes Documents , en cas de plantage et d’une réinstallation de Windows, vous perdrez l’intégralité du contenu du dossier (sauf si vous disposez d’une Image système). Il en va de même pour le dossier  Mes images , où beaucoup d’utilisateurs y stockent leurs photos par facilité.

Vous n’êtes pas à l’abri d’une casse de disque dur, c’est certain, car dans ce cas les partitions n’y changeront rien, mais si vous êtes amené(e) un jour à devoir réinstaller Windows, vos fichiers stockés sur une autre partition seront préservés. Il est possible de réinstaller Windows en conservant ses fichiers mais dans certains cas cela ne sera malheureusement pas possible : la partition qui contient vos fichiers personnels devra être supprimée…

J’ai un SSD + un disque dur sur mon PC, comment dois-je m’en servir ?

Si votre PC est équipé d’un petit SSD (pour que Windows se lance rapidement) + d’un disque dur mécanique, nous vous conseillons de déplacer l’ensemble de vos dossiers de profil sur le disque dur secondaire. Sans ça, votre SSD va vite se retrouver saturé, notamment avec l’installation automatique des mises à jour de Windows. Autre avantage, si Windows s’emmêle les pinceaux (fichiers système, mise à jour qui plante…), vos fichiers seront préservés.

C. Utiliser l’outil de sauvegarde de Windows

Vous pouvez sauvegarder votre système d’exploitation, vos données, vos programmes et vos paramètres en même temps en créant une Image système. Vous pouvez également uniquement sauvegarder vos fichiers en créant une simple Sauvegarde Windows. Ces 2 fonctionnalités sont présentes dans le Panneau de configuration de Windows 11 comme de Windows 10.

Différences entre l’image système et la Sauvegarde Windows

La sauvegarde de Windows est une tâche planifiée, c’est à dire qu’elle se lancera automatiquement et périodiquement (chaque semaine par défaut), afin de sauvegarder tous les nouveaux fichiers présents sur votre PC. La Sauvegarde Windows inclut également une image des fichiers systèmes en cas de panne de Windows. Nous vous conseillons d’utiliser la fonction Sauvegarde Windows car contrairement à l’Image système, vous pourrez personnaliser les dossiers à inclure mais surtout mettre en place une sauvegarde automatique de votre PC.

Si vous souhaitez également sauvegarder vos logiciels et leurs paramètres, préférez l’image système. L’image système prend donc plus de place.

La sauvegarde

Nous allons voir ici comment mettre en place la Sauvegarde Windows. Tout d’abord, ouvrez le Panneau de configuration et cliquez sur  Sauvegarder et restaurer  (ne prenez pas attention à la mention « Windows 7 ») :

La fonction sauvegarder et restaurer
La fonction sauvegarder et restaurer

Cliquez sur Configurer la sauvegarde

Configurer la sauvegarde
Configurer la sauvegarde

Branchez un disque dur externe formaté en NTFS, puis sélectionnez-le :

Sélection de l'emplacement de sauvegarde
Sélection de l’emplacement de sauvegarde


Sélectionnez Laisser Windows choisir ou cochez Me laisser choisir si vous avez des dossiers spécifiques à inclure, cliquez enfin sur suivant :

Choix de quoi sauvegarder
Choix de quoi sauvegarder

Vérifiez les options choisies puis validez en cliquant sur Enregistrer les paramètres et exécuter la sauvegarde. A cette étape vous pouvez choisir la fréquence et l’heure de la sauvegarde automatique :

Vérifier les paramètres de sauvegardes
Vérifier les paramètres de sauvegardes

La barre de progression de la sauvegarde s’affiche :

La progression de la sauvegarde
La progression de la sauvegarde

Pour arrêter une sauvegarde, cliquez sur Afficher les détails.

Image Système

Vous pouvez sauvegarder votre système d’exploitation, vos données, vos programmes et vos paramètres en même temps en créant une Image système. Une image système peut être sauvegardée sur un disque dur externe (solution la plus pratique) ou plusieurs DVD. Si votre ordinateur tombe en panne, vous serez alors en mesure de le remettre en état. L’image système réinstallera Windows mais également vos programmes et vos fichiers personnels.

Dans le cas d’une réinstallation de Windows, vous pourrez alors retrouver l’état actuel de votre ordinateur en utilisant l’Image système via la Restauration de l’image systèmes de Windows.

Pour restaurer une Image système, vous devez au préalable créer un Disque de réparation système qui contient la fonctionnalité de Restauration de l’image système . Vous aurez alors besoin à nouveau d’un CD ou d’un DVD vierge.

Nous préfèrerons plutôt créer un support d’installation pour Windows 10 qui vous permettra d’utiliser votre Image système.  Pour cela, rendez-vous sur le site du support Microsoft via ce lien et suivez les instructions.

Pour créer un « Disque de réparation système », rendez-vous dans le panneau de configuration et cliquez sur « Sauvegarder et restaurer » dans la partie Système et sécurité (Si vous êtes sou Windows 8 ou Windows 10, ne faites pas attention à la mention « Windows 7 » qui s’affichera sur votre ordinateur) :

La fonction sauvegarder et restaurer
La fonction sauvegarder et restaurer

Insérez un CD ou un DVD vierge et cliquez sur Créer un disque de réparation système  :

Créer un disque de réparation
Créer un disque de réparation

Maintenant que le Disque de récupération de système est créé , vous allez pouvoir créer une Image système. Vous aurez besoin d’un disque dur externe ou d’une clé USB d’au moins la même taille que votre disque dur actuel que vous souhaitez sauvegarder.

Pour créer une Image système , rendez-vous dans le panneau de configuration et cliquez sur  Sauvegarder et restaurer dans la partie Système et sécurité :

La fonction sauvegarder et restaurer
La fonction sauvegarder et restaurer

Cliquez ensuite sur Créer une image système:

Créer une image système
Créer une image système

Sélectionnez le support qui vous servira de sauvegarde :

Sélection de l'emplacement
Sélection de l’emplacement

Choisissez les partitions que vous souhaitez ajouter à la sauvegarde :

Choix des partitions
Choix des partitions

Dans ce cas, les trois partitions sont obligatoirement sélectionnées par défaut

Puis vérifiez le récapitulatif des informations de la sauvegarde, avant de valider :

Confirmation du choix des partitions
Confirmation du choix des partitions

Nous avons un avertissement indiquant que le l’un des lecteurs est chiffré (BitLocker), les données ne seront pas chiffrées sur l’image. Donc en cas de données sensible ne laissez pas trainé votre support avec l’image système.

La création de l’Image système est maintenant en cours !

sauvegarde en cours
sauvegarde en cours

D.  Règle du 3-2-1

Sauvegarde dans le cloud : La règle 3-2-1

Vous avez probablement déjà entendu cette « règle du 3-2-1 » exprimée par des experts de la sauvegarde. Mais de quoi s’agit-il ? Et peut-on l’imposer dans le cadre de la sauvegarde dans le cloud ?

Piles de disques
Piles de disques

La règle 3-2-1 a été établie la première fois par un célèbre photographe, Peter Krogh (page en anglais), pour remédier aux pannes de ses disques durs. Elle est depuis considérée comme une méthode efficace de sauvegarde des données, autant dans les environnements physiques que virtuels.  Le principe en est simple :

  • 3 copies des données:
    • Dont 2 doivent être stockées sur des supports différents,
    • Dont 1 conservée en dehors du réseau.

3 copies de données

Une copie des données n’est jamais suffisante, surtout qu’en général il s’agit de la version originale. Dans ce cas, le vol, la perte ou la destruction de la donnée peuvent avoir des conséquences dramatiques. La défaillance d’un original ou d’une copie est également envisageable, voire probable dans le temps.

Chez les organisations qui disposent de deux sauvegardes, la probabilité de défaillance est évaluée à 1/10 000. Mais si le nombre de sauvegardes est porté à trois, la probabilité de défaillance est évaluée à 1/1 000 000. Une de ces copies peut prendre place dans le cloud. L’intérêt de réaliser trois copies au moins des données est mathématiquement prouvée. Notons que plus vous disposez de copies de vos données, et moins vous risquez de les perdre.

2 copies stockées sur différents supports

Un support de stockage de données (disque, bande, cloud) comme son environnement (OS, applicatifs, formats de fichiers, protocoles, etc.) peut subir une défaillance. Lorsque les sauvegardes sont réalisées sur le même support, si une défaillance intervient, toutes les sauvegardes peuvent être considérées comme probablement défaillantes. C’est le cas lors d’attaque informatique du types ransomware.

Qu’il s’agisse de la loi de Murphy ou de l’usure normale, que les supports aient été achetés ensemble et qu’ils aient le même temps moyen entre les défaillances (MTBF), il est assez courant, après une panne sur un support, de rencontrer une panne d’un même support à peu près au même moment. D’où l’intérêt de stocker les sauvegardes sur des supports différents – serveur de stockage, disque dur, clé USB chiffrée, bande, cloud – et en des emplacements différents.

Une copie de la sauvegarde conservée hors site

Une sauvegarde conservée au même endroit que les autres ne suffit pas à protéger la donnée. Nous l’avons vu dans l’exemple de l’incendie du datacenter d’OVH à Strasbourg : des serveurs de sauvegarde étaient dans la même pièce, ou dans une pièce située à côté des serveurs de production. L’incendie a ainsi détruit la donnée originale et sa/ses copie(s).

Si les sauvegardes sont conservées au même endroit ou connectées au même réseau, cela ne suffit pas à protéger la donnée des risques de vol, d’incendie, de dégât des eaux, de destruction ou d’attaque virale qui les rendraient inutilisables. Un support dédié à la sauvegarde, par exemple dans le cloud, doit être conservé en dehors du site principal.

Et surtout ne laisser jamais connecter l’ensemble de vos sauvegardes en même temps car en cas d’attaque virale elles seront toutes inutilisables. Lancer vos sauvegardes en décalé dans le temps.